Lavilliers en force

BERNARD-LAVILLIERS-2017_3668361129852442156

Dimanche 26 novembre 2017 à 18 h
À l’Olympia
Bernard Lavilliers avec en première partie Cyril Mokaiesh

Je m’y rends avec mon père qui m’a fait découvrir Bernard Lavilliers. J'ai grandi avec lui, alors là j’embarque mon père pour cette soirée. Il n’avait pas vu Bernard Lavilliers en concert depuis 1980 ! C’est un artiste que je trouve très humain et très chaleureux avec son public. Il a une voix qui porte et beaucoup d’énergie à donner.

Une belle découverte en première partie, Cyril Mokaiesh, un artiste engagé comme j’aime, avec des mots simples et vrais, des messages forts qu’il nous adresse. Merci Cyril et longue route à toi !









Puis Bernard Lavilliers arrive sur scène, sa voix nous transporte avec ses belles chansons d’hier et d’aujourd’hui. Moi je m’éclate en chantant à tue-tête, je chante d’ailleurs à haute voix " On the road again ", très heureuse qu’il la reprenne ce soir. L’émotion est là, présente à chaque instant et tout particulièrement au moment où il se glisse au milieu de son public et qu’il monte au même étage que nous. Mon cœur bat et mes yeux pleurent de joie et d’émotion de ne pas pouvoir le voir après ce merveilleux concert plein de force, d’humanité, d’humour et d’amour. Il est et restera pour toujours l’un des chanteurs ayant bercé mon enfance et qui continue à accompagner ma vie de tous les jours.

Je vous conseille vivement son nouvel album 5 minutes au paradis dans lequel il y a un magnifique duo avec Jeanne Cherhal, " L’Espoir ".









Ça restera un magnifique souvenir que ce concert partagé avec mon père où nous étions émus tous les deux.

Merci Bernard et au plaisir de te rencontrer un jour.

Luciole à la une


21105904_473336213052809_8800305884941917436_n

Vendredi 13 octobre 2017
À l'Amocas Antichambre à Mordelles à 20 h 30
Luciole avec :
Clément Simounet à la guitare
Antoine Kerninon à la batterie
David Monet aux claviers

Quand on connaît depuis 10 ans des artistes de talent, on ne les lâche pas d'une semelle.

J'ai suivi Luciole depuis ses débuts, je l'ai filmée plusieurs fois lors de soirées slam. Ses textes me touchent depuis toujours.

Ce soir, un moment spécial pour elle comme pour moi. Elle vient chez elle, à domicile, pour remplir une salle de 200 personnes, remplie à bloc et elle le mérite amplement.

Nous arrivons sur les lieux du spectacle, merveilleusement accueillis par l'équipe de l'Antichambre, et nous attendons d'entrer dans la salle avant tout le monde. On a des sacrés privilèges quand on est handicapés !

Peu de temps après, on est installés comme des rois, tout devant et pour ma part comme au bon vieux temps des concerts parisiens.

Une des personnes de l'Antichambre présente un peu l'actualité du programme et bien sûr sans oublier ma chère Luciole, l'étoile filante de la soirée.

Puis les musiciens – Clément Simounet à la guitare, Antoine Kerninon à la batterie et David Monet aux claviers – arrivent sur scène et apparaît enfin ma belle Luciole qui brille de mille feux !

Je prends énormément de plaisir à la revoir et à l'écouter, si douce et en même temps pleine d'une énergie époustouflante. Je n’en reviens pas.

Elle nous embarque sur son bateau pour un voyage à travers ses mots. C'est un vrai plaisir et une croisière très agréable sans le mal de mer, un voyage comme ça j'en redemande.

Elle reprend magnifiquement bien la chanson du film
Les Demoiselles de Rochefort, La Chanson d'Andy.



Et tous ses bateaux qu'elle nous montre sur scène, un bateau par concert en dix ans de scène. BRAVOO Luciole !

J'ai le plaisir de partager ce moment en
photo avec vous ici et avec une vidéo pour vous donner une idée de ce que vous avez manqué. Un vrai régal !



En fin de concert, c'est toujours très agréable de revoir des têtes que l’on connaît comme Nicolas Attal, Youn et Deb Bo. Et de toucher deux mots à un des musiciens de Luciole. Je suis tellement encore dans le concert que j'attends Luciole pendant plus de 30 minutes avant de m'apercevoir qu'elle est en train de signer ses albums. On s'approche donc pour la féliciter. On gagne chacun un bisou, une dédicace rien que pour moi, une affiche et en bonus une très belle photo de nous trois.

22406469_491258434593920_8463143525331266480_n

Luciole

Reviens quand tu veux ma chère Luciole. On t'attend même si pour cela il faut faire une heure de route, je le ferai pour toi.

Mon projet

18157971_413209002398864_8648996867114020001_n

J’ai mis pour la première fois mes pieds sur une scène slam en tant que slameuse
le 14 décembre 2007, en présence de Grand Corps Malade, Ami Karim et John Pucc’Chocolat,
pour une très belle soirée qui m’a porté chance, car ce soir-là j’ai aussi été camerawoman
et la seule à filmer Renaud pour son premier slam, alors oui c’était mon jour de chance.

Aujourd’hui, je me prépare à réaliser un projet absolument fou. Vous allez me dire que je l’ai déjà fait, mais à ce point-là non, on est d’accord que j’écris, mais un album sans musique c’est un peu triste. Alors, comme je n’ai pas de musiciens, voilà que je me forme toute seule à Garage Band et que j’associe des boucles pour faire ma propre composition.

Les premiers retours d'oreilles précieuses, qui me disent déjà ce qu'elles en pensent, me touchent profondément et me donnent encore et encore plus d’énergie pour continuer.
Alors je ne lâcherai rien !

Au début, j’avais aussi envisagé d’ouvrir une cagnotte pour un enregistrement en studio, mais comme je n’ai pas de musiciens ça ne vaut pas le coup, peut-être pour les 20 ans ?

Alors la seule chose que je vous demanderai est que si vous avez des conseils à me donner je suis preneuse. Est-ce que Garage Band suffit ? ou dois-je utiliser un autre logiciel ? etc. J’ai un micro, le Rode Podcaster, un clavier M audio keystudio et, pour les musiques, si vous avez des idées et si à votre avis je dois aussi m’équiper d’un Lunchpad ?

Et pour celles et ceux qui voudraient lire mon histoire et savoir comment a démarré mon aventure dans le slam mon livre est toujours en ligne et il est
GRATUIT

image

Profitez-en !!!!

Je vous dis à bientôt autour des mots

Sara


& oui Alex !

Alex Bo

Pour réaliser les choses dans la vie, il faut parfois rencontrer des personnes,
les lire, les écouter, apprendre à les connaître et partager avec elles.

Il y un an environ, ma mère m'a signalé la diffusion d'un documentaire sur Arte, " Je marcherai jusqu'à la mer ", c'est l'histoire d'une jeune femme pleine d'espoir qui s'appelle Alex Bo. Émue par son histoire et sa joie de vivre, j'ai tout de suite voulu aller vers elle pour la rencontrer et partager avec elle. Chose faite aujourd'hui. Eh oui quand je veux j'obtiens toujours, quand on veut on peut dit-on. Suite à cette mise en relation avec elle, je me suis encore plus intéressée à son parcours. Et j'ai eu connaissance, je ne sais plus par quel moyen magique, de la parution de son livre " & Alors ". Quand vous aurez ce livre entre les mains, vous ne verrez plus la vie de la même façon, handicapé ou non, l'humain avant tout.



À chaque ligne, un vrai coup de fouet face au handicap et un hymne à la vie en dépit de toutes les difficultés qu'on peut rencontrer nous les personnes en fauteuil. C'est un vrai combat de tous les jours et malgré tout on vit comme tout le monde. Comme le dit si bien Alex, on n'a pas besoin de pitié, ni de courage je dirai également car, face à la douleur, on est obligé d'avancer et c'est ainsi qu'on dépasse la peur. On tombe, on se relève toujours plus fort et on apprend peu à peu à ne plus tomber.

J'en ai vu des films et lu des livres sur le handicap, mais celui-ci je lui décernerai le " livre d'or" ! Les difficultés qu'Alex a pu rencontrer, elle les raconte avec beaucoup d'humour et de dérision, ça fait du bien. BRAVOOO Alex ! il en faut des personnes comme toi.

Je retrouve plein de similitudes avec toi, par exemple quand tu parles du supermarché, quand tu te lèves pour attraper les produits qui sont en hauteur, je fais comme toi ! On fait comme on peut et on trouve toujours une solution à tous nos petits tracas.

Alors Alex, merci pour cette belle leçon.

C'est ici pour lire et acheter son
livre

Notre rencontre qui date d'un an !

13051538_200545266998573_5718779212587791598_n

La force de Faye

Capture d’écran 2017-04-15 à 14.35.22

Pour ma part, deuxième passage à Mythos pour aller voir Gaël Faye.

Festival Mythos 21e édition
Parc du Thabor - RENNES
Le Cabaret Botanique

Samedi 8 avril 2017

Quand des artistes que je connais bien passent près de chez moi, je n'hésite pas un instant pour aller les soutenir. Je suis comme ça moi, j'aime le monde artistique.

J'ai connu Gaël il y a 10 ans dans les soirées slam avec son collectif Chant d'encre.
Un très bon souvenir

Aujourd'hui, c'est une boule d'énergie et de folie que je découvre à nouveau avec des textes tellement forts, tellement puissants ! Et une énergie corporelle débordante. Merci à toi Gaël et à tes musiciens Lfe Blanka et Guillaume Poncelet





Ce soir à Mythos, il nous présente son nouveau EP 5 titres "
Rythmes et botanique". En y ajoutant également des titres de son précédent album, un vrai bijou, "Pili Pili Sur Un Croissant Au Beurre".

Écoutez Gaël, ça réveille dans tout les sens du terme.

Rythmes et botanique - EP



J'ai capturé des instants, car Gaël est à voir et à entendre sur scène + quelques
photos



Et aussi à lire avec son livre "Petit Pays" que vous pouvez également écouter.





Cliquez sur le livre pour l'acheter.

Pasted Graphic

Voilà déjà une semaine que cette boule d’énergie nous a enthousiasmés. Et j'y suis encore !

Malheureusement, encore une fois impossible à Mythos d'aller jusqu'à mon ami pour le féliciter après le spectacle. Où est le temps parisien où on pouvait voir nos amis après leurs représentations ?

Je vous laisse découvrir également le
blog de Mythos qui raconte le passage de Gaël

À bientôt pour un autre concert ici et ailleurs !

S’envoler avec Loizeau

Capture d’écran 2017-04-05 à 11.52.25

Festival Mythos 21e édition
Parc du Thabor - RENNES
Le Cabaret Botanique

Lundi 3 avril 2017

Je m’envole une nouvelle fois avec ma chère Emily Loizeau. Cette fois-ci, à Rennes où elle vient nous présenter son nouvel album, MONA, avec énergie et pétillante comme je l’ai toujours connue. Elle est là, simple, naturelle, avec une très jolie robe blanche, pieds nus sur scène. Eh oui, elle a vraiment les pieds sur terre, ça c’est sûr, avec

Jeff Hallam / Basse
Csaba Palotaï / Guitares - Chœur
Clément Oury / Violon - Tuba baryton - Chœur
Sophie Bernado / Basson - Chœur
Emmanuel Marée / Batterie - Chœur

qui l’accompagnent et elle devant son piano où elle se cache pour déployer ensuite ses ailes. Un album entre théâtre et musique, un vrai petit bijou ! je vous laisse le découvrir
ici

emilyloizeau_album









Emily Loizeau nous raconte l’histoire d’amour et émouvante de ses grands-parents avec des textes sublimes écrits pour leur rendre hommage. Tout ça pour vous dire que je vous invite à vous envoler avec Emily qui vous transporte avec bonheur dans son univers théâtral et musical !!!!

Elle m’inspire beaucoup. Je vous laisse découvrir les quelques
photos que j’ai prises d’elle.

Et quelques extraits filmé.



Emily, j’aurais bien voulu te faire un bisou, mais pas le droit de passer, ça sera pour la prochaine fois. Alors je t’en fais un quand même et je te remercie pour toute cette émotion que tu as partagée ce soir. C’est juste sublime comme d’habitude.

Je vous laisse découvrir également le
blog de Mythos qui raconte le passage d’Emily

Mon ciné des 3 février et 3 mars !

16387876_1587507887931985_6876611574653907144_n

Je vais commencer par vous raconter la soirée du 3 février au Ciné TNB à Rennes à 19h30. Je suis allée découvrir le film d'Anne-Dauphine Julliand, « Et les mistrals gagnants », c’est rempli d'espoir et de force !

On n'a pas le droit de se laisser abattre quand on voit ce film. Anne-Dauphine Julliand donne une belle leçon de vie à tout le monde à travers ce film, les enfants sont si forts et si joyeux malgré leurs maladies ! On passe du rire aux larmes, quelle émotion ! Les enfants sont adorables quand ils s'expriment, ils ont une façon si naturelle de parler de leurs maladies, des soins qu'on leur dispense, ils apportent tellement aux autres, à leurs familles. Même les enfants en fin de vie continuent de faire des choses jusqu'à leur dernier souffle. C'est magnifique.

Je vous laisse découvrir la bande-annonce et
je vous invite à aller le voir en salle, c’est un bijou :



Un mois plus tard, c'est un film tant attendu que je vais découvrir,
« Patients » de Grand Corps Malade et Mehdi Idir :

385646.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

D'après le
livre de Grand Corps Malade, sorti il y a 5 ans, que je vous invite à lire si vous ne le connaissez pas.

Je ne vais pas vous raconter le film, mais juste vous dire que c'est un des meilleurs films que j’ai vus sur le monde du handicap. Grand Corps Malade et Mehdi Idir ont su raconter l’histoire avec humour, passion, force et courage, pour nous dire que la vie est remplie d’espoir en dépit les difficultés qu’on peut rencontrer. Les notes d’humour, les paroles sincères et la justesse des situations vécues nous touchent infiniment. Un conseil, allez voir ce film !







Merci à Grand Corps Malade et Mehdi Idir !

Dvd et Blu-ray déjà disponibles en
précommande

Bon ciné à tous !

Petit tour du Phénix à Rennes

renaud-phenix-tour-mercredi-22-mars-2017-20h00-anova-alencon

Nous voici samedi 7 janvier 2017 en partance pour le Liberté, la nouvelle année est déjà commencée depuis 7 jours et à Rennes on la démarre fort avec Renaud ! Hé oui, la petite slameuse débutante qui l’a filmé il y a 10 ans au Café Culturel de Saint-Denis est très contente de le revoir sur scène ce soir, et accompagnée de son cher et tendre.

À 20 h, une très belle surprise en première partie,
Gauvain Sers accompagné de son guitariste Martial Bort. Je l’ai découvert un peu avant le concert sur Facebook, Gauvain c’est le petit Renaud, la casquette la guitare et des chansons militantes qui ont beaucoup de force et qui donnent envie de bouger.

Voici quelques-un de ses titres. Moi j’adore et je ne suis pas prête de le lâcher :



Après son passage acoustique, petite pause en attendant
Renaud.

Puis une splendide ouverture du concert à son image, un phénix qui renaît de ses cendres et déploie ses ailes, et voici Renaud qui apparaît sur scène c’est magique ! Comme il dit si bien on n'est pas venus voir Céline Dion, car il a la voix un peu fatiguée à cause d'une bronchite qu’il s’est chopée à Noël. Mais je vous avoue qu’il assure bien, le public est là devant la scène pour l’applaudir, chanter et danser avec lui. Même nous, en fauteuils roulants, qui sommes tout au fond de la salle on s'amuse bien malgré la distance entre Renaud et nous. Mais heureusement, j’ai mon appareil photo pour rapprocher Renaud de ma vue, car de loin je ne vois pas grand-chose.

Merci, Renaud, pour ce beau concert plein d’émotion, avec tes textes toujours aussi forts. J’ai particulièrement apprécié quand tu as interprété "Les Mots", c’est ma préférée de ton album, et très heureuse aussi d’avoir entendu "Ta batterie" (j’ai eu une pensée pour notre ami Fabien). "Manu", "Mistral Gagant"… enfin la liste est longue et belle !



Après quelques rappels, je suis émerveillée encore une fois par la clôture de scène de Renaud, avec le Phénix qui s’en va et Renaud en même temps comme s'il volait !

Je vous mets en bonus quelques photos que j’ai faites. J’espère qu’elles vous donneront envie d’aller voir Gauvain et Renaud en tournée dans votre ville.

Cliquez c’est
ici !

Malgré le monde de fous à la fin du concert de Renaud, j’ai eu la chance de voir Gauvain juste pour une petite dédicace. 
Pour Renaud, j’espère de tout cœur que ce sera pour une prochaine fois.

IMG_1042

Gauvain

Merci les artistes pour cette belle soirée !