Ça peut chémar 3

 


Une soirée au Réservoir où Ça peut Chémar en famille.
Une soirée de rires, de larmes, de bonheur, de mots
En famille des mots qui viennent du cœur.
Un grand frère entre sur scène on se sent en sécurité
avec un nouveau texte et toujours aussi magique.
Ah j’aurais tellement de choses à te dire mais les mots me manquent ou n'existent pas.
Merci pour ce que tu es et de ce moment passé ensemble ce fut fort en émotion.
Un groupe d’improvisateurs à la hauteur comme à chaque fois, pour terminer par
Ça peut Chémar et pour une histoire maghrébine qui déchire un truc de OUF :
Jaja, Julie, Alban et Issa avec eux Ça peut Chémar.
Des vidéos qu’on apprécie réalisées par Mehdi Idir, Marko 93 et Jean-Rachid.
Lomalakane, Feestyle-Foot et toute la famille nous ont offert un magnifique spectacle.
Laëtitia Dana une voix de soul qui nous fait voyager
Elise Oudin et sa voix d’ange qui nous transporte.
Des instruments de musique qui sortent des voix avec L’Équipe D’arts Hifis
BRAVO à tous

Prochaine représentation en 2010 à 20h30
 
le 18 Janvier
au Réservoir
16 rue de la Forge Royale
75011 Paris
Billet en vente sur place et à la fnac
15 € / 12€
 
le 22 Janvier 
Au Hangar
3/5, rue Raspail
94200 Ivry-sur-Seine
Billet en vente à la fnac
15 € / 12€
 
et voici aussi pleins de
photos que j’ai faites

Et si j'avais été là




Concert de Grand Corps Malade (à la Cigale le 29 Septembre 2009) sorti en DVD le 7 décembre 2009 pour que vos yeux pétillent de bonheur et que vos oreilles se reposent sur des mots qui donnent le moral avec une musique qui accompagne merveilleusement bien ses textes. Un Grand Bravo à mon frère Grand Corps Malade et ses musiciens.

Si j’avais pu être là, j'aurais eu beaucoup à dire sur ce concert. Une musique revisitée sur une ville du 93, on se serait cru au Maghreb. Bravo à Grand Corps Malade, toujours aussi émouvant, à Yakeen (guitariste) et Feed back (percussionniste). J’en ai eu la gorge serrée tout au long du concert, des souvenirs qui passent, j’ai revécu ce moment magique que j'ai vécu au premier rang plusieurs fois. Un duo, mélange chanson slam, avec Calogero et c’est un vrai bonheur de les voir tous les deux réunis sur la même scène.

Voici le clip :


Calogero & Grand Corps Malade - L'ombre et la... par Pudding_Morphina

Y’a beaucoup d’amour dans ce concert
et on se sent en famille, c’est si chaleureux avec :

Grand Corps Malade
et ses musiciens
Yakeen (Guitare)
Xavier Zolli (Basse)
Feed back (Percussion)
S Petit Nico (Piano)
Elie Chémali (Piano)
Alejandro Barcelona (Accordéon)
Frédéric Yonnet (Harmonica)

Alors la famille merci pour ce bonheur de concert, je ne vais pas arrêter de le regarder :-)

Une grande rappeuse


Mélanie, alias Diam's, est une artiste des mots, qui clame sa vérité. Je voyage à travers son univers et je sors aussi ma colère. Elle m'émeut beaucoup à travers ses textes. On vient toutes les deux de 1980 et j'ai l'impression qu'on n'a pas que ça, on a les mots qui sortent, l'amour de la scène et du public. Elle vient de sortir un album où elle lance un cri de détresse, " S O S ", il est vraiment magnifique, elle a les mots qui tuent. Et j'attends avec impatience le jour où je me retrouverai devant elle, que je souhaite de tout cœur. Je la remercierai de m'avoir fait aimer le rap. Grâce à Brut de femme qui m'a dit lève-toi et écoute ça c'est de la bombe. C'est une femme qui a beaucoup de volonté et qui est forte. Quoi qu'elle fasse de sa vie, je continuerai à l'aimer. Elle a encore beaucoup de chemin et je lui souhaite tout le bonheur. Une chose que je conseille à tous ceux qui ne connaissent pas le rap et qui prétendent ne pas aimer : écoutez les paroles et ce que la rappeuse ou le rappeur a besoin de dire. Moi je ne fais pas de rap, car je ne sais pas rapper, c'est un flow très particulier. J'ai préféré m'orienter vers le slam qui me convient mieux et qui est également constructif. Certains opposent le slam et le rap, c'est dommage. Même si ce sont deux univers différents, chacun a son importance. C'est comme  le Jazz et le rock. Ce qui est bien, c'est qu'il y en a pour tous les goûts. L'important c'est la qualité de chaque expression.
Vive Diam’s.

Des visites dans Paname


Chers Internautes, je vous ai toujours fait partager des soirées par-ci par-là . Mais là, c'est autre chose. Depuis le mois de juin, le 26 plus exactement, nous sommes allés au musée Quai Branly, ah cette après-midi je ne l'oublierai jamais. Et depuis, je fais des sorties avec la Fondation Réunica, ce qui m'apporte de magnifiques rencontres de plus. Et être ensemble pour aller partager une expo, un art, c'est fabuleux. Nous sommes deux personnes handicapées accompagnées par deux personnes formidables de la Fondation Réunica. Le 24 novembre, nous sommes allés à l'IMA voir l'exposition sur l'art de l'Islam, c'était magnifique. Ensuite, nous sommes montés sur la terrasse et là nous étions au paradis. Puis, nous sommes redescendus pour partager un thé. C'était un moment plein d'émotion, de rire, on ne voulait plus partir tellement on était bien ensemble. Le 3 décembre, nous sommes allés au Muséum d'histoire naturelle, juste en face de la grande mosquée. Nous avons visité une expo sur l'art naturel et avons vu des choses incroyables. Des animaux empaillés, des vrais et des faux. C'était extraordinaire. Nous formons une équipe sensationnelle et je profite de cet article pour remercier d'abord l'APF de m'avoir mise en contact avec Réunica, puis toute l'équipe de Réunica et tout particulièrement mon ami Laurent, sans expo je ne l'aurai pas rencontré. Il est arrivé au bon moment dans ma vie, merci d'être là.Je reviendrai vers vous le 20 Janvier 2010 au soir pour vous raconter ma sortie, eh oui une nouvelle. Cette fois, nous irons à la Cité des sciences, yahoooo je m'en réjouis d'avance. Et ce que vous ne devinerez pas, c'est moi qui ai choisi le programme. Je remercie mon collaborateur qui a été très conciliant.
Bonne fêtes à tous

2 concerts en 2 jours


Mardi 1er décembre 2009 à 20 h 00
A L’Érmitage
8 rue de l’Ermitage
75020 Paris
Concert d’Ami Karim avec Kwal en première partie

Kwal, avec qui j’avais échangé virtuellement, m’a fait vibrer ce soir. Un talent, une voix, des mots, du rythme, avec lui c’est là où j’habite, dans sa musique immense qui danse avec les mots. Il était accompagné de son super guitariste. Quelle joie cette rencontre qui a abouti dans le réel. Merci d’être venu vers moi, ta présence m’a beaucoup touchée, avoir partagé ce moment restera gravé. J’ai eu beaucoup de plaisir à chanter avec toi. ‘‘Dansez chantez jusqu'à pas d’heure pour aller faire tomber des murs…’’Des mots posés sur de la musique, des mots que je redécouvre d’un Ami Karim qui me donne toujours autant d’émotion. Ses textes me transportent entre les rires et les larmes. Un magnifique duo avec Sola, que vous pouvez entendre sur le MySpace d’Ami Karim. Quand il a dit au revoir, ma gorge s’est serrée. Mon ami Karim reste comme tu es, humble slameur talentueux. Tout simplement juste MERCI Karim. Continue comme ça !! Je serai toujours devant.

N’oubliez pas leurs albums qui sont dans les bacs


Kwal - Là où j’habite


Ami Karim - Eclipse Totale

Quelques
souvenirs que j’ai immortalisés

°oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO °oO 

Mercredi 2 décembre 2009 à 20 h 30
Aux 3 baudets
64 boulevards de Clichy
75018 Paris
Concert de Luciole avec Marine Baousson en première partie 

du rire, des émotions, un univers bien à elles
Marine Baousson nous fait rire, rire à en avoir mal au ventre et aux zygomatiques, mais ça fait du bien, ça faisait longtemps que je n’avais pas ri autant, ça fait du bien. BRAVO à toi pour cette première partie. Réussite !!!! :-D j’en ris encore. Ensuite, Luciole qui nous envole au pays des mots magiques, si doux, si pétillants. Plein d'énergie à faire partager avec elle. Son univers nous berce et nous fait aussi danser, taper des mains et chanter. Merci les filles pour ce beau concert et Luciole pour ton bisou si tendre et ta belle dédicace. Amitiés à toi aussi. N’oubliez pas l’album qui est dans les bacs


Luciole - Ombres

Quelques
souvenirs que j’ai immortalisés
A l’année prochaine…

Soirée sous les étoiles


Vendredi 20 novembre 2009

Je pars de chez moi à 20 h 23 exactement, seule et grâce à un véhicule du service PAM de la Ville de Paris, pour aller à l’OPA (OPA, 9 rue Biscornet 75012 Paris), à Bastille. Grand loft sur deux niveaux, ce lieu programme surtout des « artistes en voie d’ascension » comme on dit. Ce soir, je viens écouter les BabelOued Sound, un groupe de world music qui mélange influences marocaines et réunionnaises, et en première partie, Ommm, que je ne connais pas encore. Arrivée parmi les premiers (le concert n’est prévu qu’à 22 h 30), j’entends deux musiciens de BabelOued Sound m’appeler : « Mais c’est Sara. » Je suis très heureuse de les revoir (après la Fête de la musique) et, franchement, merci à eux pour leur accueil si chaleureux, et merci à Arnaud pour son aide, ça m’a beaucoup touché. Grâce à eux, je découvre donc Ommm, un groupe de chant a capella et de human beat box. Ommm est composé de 5 membres (+ Léo, leur ingénieur du son) : Manon, alto ; Mathis, baryton ; Mayon, mezzo-soprano  Melow, mezzo-soprano; Sam alias Waxybox, la partie beat box c’est pour lui. Ommm, c’est la magie des voix qui donnent des frissons, provoquent des rires et de l’émotion. Ils couvrent de multiples univers : « Du Brésil au Congo, des États-Unis à l'Europe, du jazz des années vingt au hip hop contemporain. » Vraiment un grand grand bravo à tous les 5 ! J’en veux encore et encore.


© Sara Benani
 

© Sara Benani
 

© Rachida Dahas
 

© Rachida Dahas

Ensuite, la magie continue avec BabelOued Sound : Abou Bakr Ben Salem et Nicolas Reynaud/Chant, Mathieu Baty/Claviers, Arnaud Roussel/Basse, Denis Bonnin/Guitare, Ludovic Colleu/Batterie, Benjamin Sarralie/Saxophone ténor… sans oublier Simon Capony et Julien Pinneau, pour le son et les lumières. Entre rock, ska, reggae, jazz et autres sources musicales, je me laisse porter et je voyage dans mon pays de cœur et de sang, le Maroc, alors : « Choukrane alikoum. »

Pour que vos yeux pétillent, voici quelques vidéos :
BabelOued Sound


Babeloued Sound-Alesh live au Chaudron 11/04/09 par Tirelartego

Ommm


Vous trouverez les dates de leurs prochains concerts sur leurs MySpaces
et vous pourrez également vous y procurer leurs albums.
Merci à Manon pour sa gentillesse et aux membres du groupe
BabelOued Sound pour leur présence
et à L’OPA pour l'accessibilité pour la chaise roulante.

À très vite les amis : je vous suis de près et ne vous lâcherai pas !

Grand Corps Malade en concert





Et tout ça le 7 DÉCEMBRE 2009 dans les Bacs N'oubliez-pas !!!!

Frangélik en deux trois mots


C’est d'abord une fille, Angélique, et un garçon, Frank.
De leurs retrouvailles, un groupe est né, entre slam et jazz,
avec Christophe Ricard à la contrebasse
et Ahmed Aït-Naceur et Jean-Philippe Beun aux percussions.
Tous pleins de talent, ils ont sorti un premier album merveilleux "Mots nomades",
contenant 5 titres délicieux avec de l’émotion, du rire et toute leur chaleur humaine.
On y voyage au Maroc sans billet d'avion !!



Et voici maintenant
 "
Voilure", EP" 5 titres pour seulement 4,95 €.
et aussi en téléchargement à la
Fnac
N'hésitez pas à découvrir et faire découvrir
ce super groupe, donnez vous en à cœur joie !!

Un 22 grandiose !!!




Paco Ibáñez, né à Valence en Espagne le 20 novembre 1934,
était en concert au Théâtre du Châtelet à Paris
Jeudi 22 octobre 2009 à 21h00

Pour mon premier concert de Paco Ibáñez, exceptionnel,
en merveilleuse compagnie de maman.
On voyage en Espagne à travers la poésie,
ses rythmes entraînants de guitare et sa voix chaude.
Il a chanté "Como tú" et "A galopar", deux chansons que
j’affectionne tout particulièrement.
De toute façon tout sont répertoire est un bijou.
J’ai même chanté avec lui deux chansons de Georges Brassens.
Il était accompagné par de très grands musiciens sur certains poèmes.
C’était magique !!!!!!!!
C’était grandiose !!!!!!
Allez l'écouter ou le découvrir, c’est une perle d’Or
dans le monde des artistes.

Paco Ibáñez était accompagné de :
François Rabbath : contrebasse
César Stroscio : bandonéon
Gorka Benitez : saxo
Mario Mas : guitare
Joxan Goikoetxea : accordéon
Pep Pascual : effets musicaux
Roqui Albero : fliscorno
Chicharo : cajon
Alicia Ibañez : artiste invitée (sa fille)

24h au paradis


Vendredi 9 octobre 2009 

Un jour inoubliable pour moi comme pour lui. Vous allez découvrir au fur et à mesure de cet article qui il est. Vous avez sûrement écouté mon podcasarts'lam et entendu les émissions "Slam à l'écoute". Voilà, c'est Kriss l'Humble Phénix, mon premier lecteur. Nous nous sommes enfin rencontrés après presque 2 ans de contact virtuel et ce fut très émouvant. Il arrive, accompagné de Claire, je le prends directement dans mes bras ainsi que Claire et ça fait vraiment du bien. Voici sa vidéo où il avait déclamé "Paris Paname" 



et quelque temps plus tard dans la soirée c'était mon tour.
J'ai même eu très peur de ne pas passer, mais ouf à 23 h passé
j'ai pu déclamer pour lui un texte dont voici la vidéo.



Je suis désolée de t'avoir fait pleuré. Mais c'était la moindre des choses pour une première, toi qui a cru en moi depuis le début. Et qui m'a soutenue dans les moments très difficiles. Je ne serais pas partie sans le dire, j'aurais même fait un attentat verbal :-) s'il le fallait.

Samedi 10 octobre 2009

Kriss et sa femme Claire viennent chez moi, on discute, c'était un moment très intime et très chaleureux. On s’était promis de pas se faire de cadeaux. Et Kriss sort de son sac un paquet et il me dit de ne pas le prendre comme un cadeau mais plutôt comme un symbole. Là, je lui dis que je ne sais pas quoi dire, alors il me dit : "ne dis rien" et Claire me dit d'ouvrir. Je découvre un vrai symbole, correspondant à ce que je ressentais, 7 bougies roses avec sur chaque bougie une lettre pour écrire E M O T I O N en couleur rose. Et en plus un GRAND stylo rose. Vraiment ça m’a beaucoup touchée. Ensuite on enregistre notre duo avec un pote. Et le soir arrivant, on se réunit dans le salon tous c’était vraiment un moment très chaleureux. Là, Kriss et Claire ne s’y attendent pas, je rentre dans le salon après m'être éclipsée 2 minutes, et leur offre à mon tour un symbole : un livre sur la ville où j'ai vécue une grande partie de ma vie, Casablanca. Heureuse que ça leur plaise. Puis nous partons car on avait réservé un resto pour fêter mon anniversaire, 3 jours avant, avec eux… La soirée se passe merveilleusement bien. On mange et on trouve tous ça très bon. Merci ZAK pour le mini gâteau, c’étais chou. Je souffle donc mes 29 bougies !!!!! au côté de tout le monde. Ensuite, le moment le plus dur arrive, ils me ramènent tous chez moi et je dis au revoir à tout le monde. La séparation avec Claire et Kriss fut très dure. Je n’aime pas les "au revoir".

Merci pour ces 24h passées avec vous, ce fut un grand bonheur gravé à jamais dans ma mémoire.


Ça peut chémar 2


Lundi 21 septembre 2009 20 h 30 au Réservoir
Cabaret Ça peut Chémar OUVERT
 
Une soirée exceptionnelle, des artistes incontournables.
Une famille unie et soudée, frères et sœurs avec vous
c’est un grand bonheur.
On passe du rire à l’émotion, aux larmes,
et notre cœur bat très fort. Vous avez tous du talent.
On ne se lasse pas de vous voir vraiment.
Bon je sens que je slam sur un article :-)
 
Grand Corps Malade, merci vraiment
de ce que tu dégages comme émotions à travers tes textes.
J'ai était très émue de déclamer en même temps que toi,
c'était un moment très fort.
Le Comte de Bouderbala des sketchs et des rires pleins la tête.
Ivanov, Julie, Jaja et Issa, des improvisateurs extraordinaires.
Lomalakane, que dire, y'a pas de mots,
c'est tout simplement grandiose et très fort.
Elise, un ange qui passe, une voix qui nous donne des frissons. 
Imany, une voix une étoile venue nous émouvoir.
Les trois hommes forts de BEAT BOX, avec eux on reste scotchés.
Et les superbes VIDEOS GRAFF de Mehdi Idir et Marko93 BRAVO BRAVO.
 
Merci Karim et Jean-Rachid pour vos mots.
Et la famille, on attend la prochaine avec impatience.

Je vous laisse découvrir, en attendant, les
photos que j’ai faites.
Et à très vite pour de nouvelles émotions.
Bien à tous

Une première aux Trois Baudets


Mercredi 08 juillet 2009
Après les plus grands, me voici sur la scène des Trois Baudets avec Frangélik
pour un partage de texte qui raconte rencontre et émotions.
Merci, les mots me manquent cette fois pour exprimer ce que je ressens.
J'ai retrouvé plein d’amis(e)s slameuses et slameurs
que j'ai eu beaucoup de plaisir à revoir.
Ainsi que ma chère Emmanuelle :
merci à toi, ça m'a beaucoup touché que tu viennes avec Mireille Gitton.
De Clichy à Clichy on ne se quitte plus.
Des moments comme ça, j’en redemande, j’en suis gourmande.
Je remercie infiniment King Bobo et toute l’équipe d’Universlam,
Julien Bassouls, le directeur des Trois Baudets,
pour sa bonne humeur et sa gentillesse,
et toute l'équipe technique des Trois Baudets.
C’est vraiment très agréable de partager le slam aux Trois Baudets.

À bientôt pour d’autres belles aventures.
Bonnes vacances.



Merci à Rachida pour la photo.

Ça peut chémar 1




 le 22 Juin 2009 au Réservoir
16 rue de la Forge Royal
75011 Paris

Je revoie la famille, mes ami(e)s
pour une soirée exceptionnelle de Ça peut chémar :-)

Bravo et félicitations à tout les artistes du collectif
Grand Corps Malade
Samy le comte de Bouderbala
Oxmo Puccino que j’ai eu la chance de rencontrer merci à lui pour la dédicace
Alban Ivanov
Mehdi Idir
Jean-Rachid
Marko93
Slyde
Equipe-d'art-hifis
Elise Oudin
Rstyle
Harry James

À la rentrée une grande soirée sera annoncé sur FaceBook 
resté connecté sur la toile ça seras à ne pas manquer surtout.

Un 21 juin réussi !




Robert Berenguer, organisateur d’UniSson me téléphone fin mai
pour me proposer une co-animation avec lui et j’accepte bien sûr aussitôt.
Des occasions pareilles, je ne passe pas à côté.
Le 21 juin, Fête de la musique, je me retrouve donc
place d’Italie (75013 Paris) pour la 6e édition d'UnisSon,
« la scène qui unit les différences »,
organisée par l'Association des Paralysés de France.

Parcours de ma journée

Antoine, très agréable chauffeur et organisateur d'UnisSon, vient me chercher à mon domicile. Accompagnée de mon amie Małgosia, j’arrive vers 12 h 20 pour rencontrer les artistes que Robert et moi aurons à introduire sur scène. Il commence par me présenter les Babel Oued Sound en leur expliquant ce que je vais faire et ce qu’est UnisSon. Dès que je m'adresse à eux, je ressens aussitôt une proximité très forte. Ensuite, interview des Vilains Raoul, autre groupe très sympa et comme ils me l’ont dit « un groupe de potes ». Et je rajouterai, comme je l’ai fait sur scène : « Ils ne sont pas vilains, ils sont cool, ce sont les Vilains Raoul. » Puis c'est le tour des Rim’ailleurs, qui offrent un superbe répertoire signé Jaques Prévert. Je retrouve ensuite mes amis de Frangélik avec lesquels je partage beaucoup de projets (c’est si agréable de travailler avec eux dans la joie et la bonne humeur). Puis Gaston, un groupe très marrant et comme me l’a dit le chanteur, David Menauge, « c’est de la déglanderie comme genre de musique ». Et j’ai enfin eu l’honneur et le privilège d'interviewer Brooklyn, groupe qui était passé à Taratata en février dernier, et j’ai vraiment apprécié mon contact avec eux, comme avec tous les autres d’ailleurs.Ensuite, petite pause resto, pour se requinquer : au Café de France, auquel je me rends avec Małgosia. Nous sommes bientôt rejointes par Angélique, Mireille, Carla, Claire, Béatrice, Frank, Denz, Lucas et Dimitri. Très sympathique ce déjeuner tous ensemble. Avant de revenir pour ma dernière interview : Teranga, groupe très dynamique de world percussion.Avec tout cela et « la balance » qui prend plus de temps que prévu, le spectacle ne commence que vers 17 heures (il ne se terminera qu’à 2 heures du mat), mais avec « que du bonheur » (merci à mes amis de Babel Oued Sound pour leur CD : il est superbe et me ramène un peu au Maroc).Avec Robert, et avec une heure de retard (merci au public pour sa patience), nous ouvrons enfin le spectacle UnisSon et présentons les artistes. Et lorsque j'ai rejoint Frangélik & Kaléidoscope, après avoir entamé mon texte « Petit Frère », j’ai ressenti avec le public, Frangélik, Denz et Lucas énormément d’émotion. Particulièrement au moment où j’ai chantonné « A Vava Inouva » et où le public l'a repris avec moi alors que je ne m’y attendais pas du tout. Ce fut un moment très beau, très émouvant, que j’ai renouvelé à la fin de mon texte, avec eux, tous en cœur, pour le plaisir.J’ai hâte de vous faire partager le petit montage que je vais préparer avec ma camerawoman (Małgosia, qui a eu la gentillesse de filmer un peu les coulisses et le début du spectacle).
À suivre…

Déjà avant le grand montage
Sara pour la fête de la musique place d’Italie pour le Festival UnisSon



Je tiens tout particulièrement à remercier Robert, Antoine, Thierry, toutes l’équipe de UnisSon l'Association des Paralysés de France, tous les artistes que j’ai rencontrés et avec lesquels j'ai tissé des liens, Małgosia pour sa totale disponibilité, ma chère amie Rachida, tous les bénévoles, le centre commercial Italie 2, la mairie du 13e et la RATP.
Je vous souhaite encore une fois une « bonne fête de la musique », même si on est le 22. La musique, c’est tous les jours que ça se fête et on l’aime : « Vive la musique ! »
À l’année prochaine peut-être…


Un grand nous a quittés


Alain Bashung, je l’ai découvert en 1991 avec « Osez Joséphine ».
En 2008, j’ai eu la chance de rencontrer l’auteur de cette belle chanson,
Jean Fauque. Bashung et Fauque, deux artistes qui vont bien ensemble.
Alain, c’était un grand, avec sa voix, les textes, la musique…
Moi, je l’appelais L’Homme Rock.

Je n’ai pas eu le temps de lui dire tout le bien que je pense de ce qu’il faisait.
Un cancer du poumon l’a emporté le 14 mars 2009 à l’âge de 61 ans.
Avant de partir, il a reçu trois Victoires de la musique cette année.
Onze en tout pour toute sa carrière.
Bravo Alain et repose en paix, tu vas nous manquer.

Comme un jardin la nuit


Un concert magique dans toute sa splendeur sur une scène constellée de bougies.
Angélique Ionatos toujours aussi talentueuse : la voix et la guitare lui vont si bien.
Elle était accompagnée par une jeune Grecque, Katerina Fotinaki,
que j'ai découverte et qui a aussi bcp de talent tant côté voix que guitare.
Moi qui adore la guitare, j'étais servie au Café de la Danse
qui est en plus tout près de chez moi.
Voici un petit souvenir d'Angélique Ionatos, Katerina Fotinaki
et moi au moment de la dédicace de leur album
Comme un jardin la nuit » (CD + DVD du spectacle)
qui est un petit chef-d’œuvre envoûtant.
Un grand merci à vous deux pour votre générosité,
votre talent et votre humour.

C'était un concert grandiose. Bravo !!!!!!!!


Pour mémoire, le spectacle « Comme un jardin la nuit » se joue encore 

samedi 14 mars 2009 à 20 H 30
et dimanche 15 mars à 17 h 00
au Café de la Danse
5 passage Louis-Philippe
75011 Paris
Tél. 01 47 00 57 59
Métro Bastille
24 €

Pour ceux qui ne réussiraient pas à avoir des places, 
vous pourrez vous rattraper :
les jeudis 19 ou vendredi 20 mars 2009 à 21 h 00 

au Sèvres Espace Loisirs
47 Grande Rue
92310 Sèvres
Tél. 01 41 14 32 34
25 €

ou le samedi 28 mars 2009 à 21 h 00 
au Triton

11 bis rue du Coq Français
93260 Les Lilas
Tél. 01 49 72 83 13
Métro Mairie des Lilas
24,20 €

Pour se tenir au courant des concerts d’
Angélique Ionatos et ici

Avec Jane tout simplement


samedi 7 mars 2009 À la veille de la Journée de la femme,
une femme forte était sur scène au Théâtre Rutebeuf de Clichy-la-Garenne,
l’endroit fétiche (chez moi :-)) qui me porte chance depuis presque deux ans.
Jane Birkin, avec toute son énergie et son talent d’auteur, présentait
son dernier album et reprenait des chansons de Serge Gainsbourg.
C’était tout simplement magique et plein d’émotion
dans une mise en scène réglée à la perfection.
Et j’ai ressenti la même chose que Jane quand j’étais en répétition là-bas
pour le concert de Frangélik : la chaleur humaine, enfin je n’ai pas de mots
pour définir tout ce que je ressens pour ce théâtre et ce qui l’entoure.
Un mot à vous dire si vous tombez sur cet article : je vous aime tous.
 
Merci pour votre accueil et votre gentillesse permanente.

Merci à Emmanuelle Okbi, directrice du théâtre et une grande amie,
merci à toi de m’avoir donné l'autorisation de prendre quelques
photos de Jane dans toute sa splendeur,
photos que j’ai le plaisir de partager avec vous.
 
Merci au gentil garçon qui m’a prise en photo avec Jane.


Merci à Gilles Catoire, maire de Clichy, pour sa gentillesse et sa présence.
Je reviendrai « à la maison », c’est sûr :-)

Je m'envole avec l'Oizeau


jeudi 5 mars 2009 Au jeu concours du dernier album d’Emily Loizeau “Pays Sauvage”,
sorti le 2 février 2009, j’ai gagné deux places pour l’un de ses trois concerts
dans la belle salle de l’Alhambra, 21 rue Yves-Toudic 75010 Paris.
Ce fut un concert absolument magique et une joie de la retrouver après sa participation
au superbe concert du Trianon d’il y a trois mois autour de Grand Corps Malade.
Merci Emily pour cette force et cette émotion qui sont en toi et que tu nous transmets,
avec tes musiciens et tes choristes, à travers ton fabuleux spectacle
(merveilleuse mise en scène de Daniel Levy, entre pow-wow  –
Bonsoir Pocahontas ! – et féerie timburtonienne).
En plus, j’ai eu la chance d’être placée au premier rang
(je pouvais mettre mes bras sur la scène),
mais je vous rassure :  je ne suis pas montée avec elle (hihihii).
Par contre, je suis assez fière des images que j’ai ramenées chez moi.
Il me semble que, en dépit de mon petit APN Kodak (et sans flash !),
j’ai été une photographe disons « à la hauteur »,
même si le ravissant modèle y est pour beaucoup !
 
En première partie, une très jolie découverte :
la fantasque chanteuse canadienne Kyrie Kristmanson
qui, avec sa voix, sa guitare et sa trompette,
a réveillé le public de l’Alhambra












Quelques souvenirs de ces moments enchantés.

Provoquer le débat sur la prison à vie


mercredi 4 mars 2009 À 17 h 30, au
CICP, 21ter rue Voltaire 75011 Paris,
j’assiste à la conférence de presse de Catherine Charles, présidente de l’Arppi
(Association pour le Respect des Proches de Personnes Incarcérées).
Moments très émouvants sur l’histoire de ses fils Christophe – qui, alors
qu’il a été grièvement blessé, se retrouve au cachot après son évasion de la prison de Moulins et Cyril Khider, toujours incarcéré alors qu’il est libérable.

Elle est entourée de Delphine Boesel,
avocate de Christophe et de l’Arppi

et d’
Abdel-Hafed Benotman,
écrivain (éditions Rivages) et ancien détenu.

Si vous souhaitez apporter votre soutien à Christophe et à sa famille
ou simplement vous tenir au courant
de sa situation et de celles des prisons en France,
je vous recommande les blogs de Catherine et de
Fraternité à perpète !

La Jonque de Jean


mardi 3 mars 2009
À nouveau au China Club,
50 rue de Charenton
75012 Paris,
 
pour Jean Fauque (accompagné au piano par Frank Gélibert),
l’un des plus grands auteurs de la chanson française (Alain Bashung,
Johnny Halliday, Vanessa Paradis, Alizée, Jacques Dutronc…).
C’était la première fois que j’assistais à l’un de ses concerts,
et la deuxième fois que je le voyais après la mémorable rencontre chez Pascal Pareti,
mon grand ami de Radio Aligre, à l’occasion de l’émission consacrée à Lizzy Ling,
superbe artiste également dont l’album “Un tigre dans le Bungalow”
est toujours disponible ainsi que le magnifique album de Jean Fauque “13 AurOres”.
Lors de ce concert, j’ai eu la bonne surprise de rencontrer en dehors du virtuel
(nous ne correspondions jusque-là qu’à travers la toile)
la chanteuse Benedict dont l’album
“La Fille allumette” est un petit bijou à découvrir absolument.







Chaque mardi à 20 h 30
jusqu’au 31 mars 2009
Le China Club
50 rue de Charenton
75012 Paris
Tél. 01 43 43 82 02
M° Bastille ou Ledru-Rollin

Réservation : 01 43 46 08 09 / entrée libre : il est généreux Jean :-)







Quelques
Photos de ce superbe concert.

S petit Nico grandit



lundi 2 mars 2009 Compositeur entre autre de musiques de films et de la famille du slam
(Grand Corps Malade, Rouda, Ami Karim…)
S Petit Nico se produisait au China Club, 50 rue de Charenton 75012 Paris.
Accompagné de Pierre Caillot, contrebassiste,
et d’Etienne Charbonnier, batteur-percussionniste,
et enfin AdamSon au son, s’accompagnant lui-même tantôt au piano,
tantôt à l’une de ses trois guitares,

il nous gratifiait d’un spectacle aux tonalités pop, rock ou encore swing.
Voici quelques
images de ce concert super sympa.

Nouveau son d'Axiom


Dimanche 1 mars 2009
En attendant son nouvel album qui seras de la Bombe
j’en suis sur à 100%
Rester à jour sur les nouveautés d’Axiom
Voici son nouveau clip


AXIOM " NORSIDE " le clip par axiom

Au Réservoir je suis allée voir…



mardi 17 février 2009 Jon Norris organisait une soirée
« Unsigned & Unplugged »
au Réservoir, 16 rue de la Forge Royale 75011 Paris.
Dans ce cadre étonnant et chaleureux,
il en proposait généreusement pour tous les goûts :
Oshen chanson française / folk / pop
Natacha Lagioia poésie / slam impro
Lee Roy reggae
Malka soul / funk
Ami Karim slam

La soirée fut vraiment superbe,
voici quelques
images en souvenir.

Avec Sancho c'est Schow



dimanche 15 février 2009 Sancho, jeune slameur originaire du Brésil,
l’un des proches de Grand Corps Malade,
donnait une représentation de son spectacle au Petit Gymnase.
Seul en scène avec « Svetlana », sa guitare,
il nous offre un aperçu de la diversité de ses talents :
slam, humour (souvent noir mais hilarant) et chanson.
Ce soir-là, il avait invité d’autres excellents artistes :
Duonde, un duo portugais avec de la bonne musique, très rythmée.
Petit Homme Libre, un tout jeune slameur adorable.

Pour vous inciter à aller découvrir Sancho sur scène,
voici quelques
images de son super show.

Chaque dimanche à 19 h
jusqu’au 29 mars 2009
Théâtre du Petit Gymnase
38 bd Bonne Nouvelle
75010 Paris
M° Bonne Nouvelle
Réservation aux 01 42 46 79 79

La lumière de Luciole


samedi 14 février 2009 Le jour de la Saint-Valentin et deux jours
avant la sortie de son album Ombres, ma chère petite Luciole – qui continue de grandir
brillait à « Musicalement Vôtre », l’émission de Pascal Pareti sur Aligre FM 93.1.

Ce fut un joli moment où l’artiste, lumineuse et pétillante, nous a fait partager
quelques-uns de ses goûts musicaux :
Gainsbourg, Renaud, Camille, 1973, tout en nous permettant de découvrir
en avant-première plusieurs titres de son album.

Et, comme je l’avais fait le 24 novembre 2007 avec Rouda vous vous rappelez ?

j’ai filmé l’émission dont voici un montage des meilleurs moments.

11/02/2009 Ami Karim un an après




Oh !!! Quelle soirée magnifique et magique.
Pour commencer, Rachida et moi
sommes accueillies chaleureusement aux Trois Baudets.
Je n’avais pas de mots pour leur dire tout le bien que je pense de l’équipe et du lieu.
Hier soir, un an jour pour jour après la sortie de son album Éclipse Totale,
Ami Karim se produisait aux Trois Baudets. La salle est splendide,
on est assis confortablement et le son est super : on entend bien les mots
et les musiciens – Stéphane (claviers), Izo (basse, guitare) et Bruno (batterie) –
et l’émotion d’Ami Karim est palpable.

Après le concert, on s’est tous réunis, pour boire un verre ensemble
et c’était super sympa.

On lui a même souhaité « Joyeux Anniversaire », c’était très émouvant.

Encore une très belle soirée.

Merci à tous pour votre accueil.

Slam de Catherine


Slam en direction des surveillants de toutes les prisons de France
en mémoire de Samir 24 ans, Fakraddine 30 ans, Eric 25 ans,
Salim 21 ans, Julien 16 ans, Jérémy 19 ans
et tous les anonymes qui meurent chaque jour
ou presque ou continuent de souffrir
dans les geôles de la république...
Monsieur le surveillant je vous fais cette lettre
que vous lirez peut être, si vous avez le temps...

L'épreuve par neuf...(m²) 
 
Tu rêvais d’un boulot 
De la sécurité d’emploi 
De femme et de minots 
T’avais pas d’autre choix 
On t’a filé des clés 
Un costard bleu marine 
Des consignes à varier 
Et une cagoule en prime 
Pour maintenir des hommes 
Au fond du désespoir 
Broyer les droits de l’homme 
Dans des prisons mouroirs 
Moi j’y peux vraiment rien 
Mais ces images me hantent
 
Où on te fait bosser 
C’est tout l’enfer de Dante.
 
Est ce que traîner un homme 
A dix dans un couloir 
Pour une fouille à corps 
Le jeter au mitard 
Ou bien le tabasser 
Pour pas qu’il se rebelle 
Coups de poing et de pieds 
pour lui briser les ailes 
Et puis l’abandonner 
A ses terreurs d’enfant
 
Est ce que le torturer 
va te rendre plus grand ?
 
Tes chefs veulent t’obliger 
A maintenir la hache 
Au d’ssus des condamnés 
Tous les bourreaux sont lâches 
Mais toi t’es v’nu bosser 
Ne rentre pas dans la danse 
Toi t’es pas obligé 
De leur tenir le manche 
Parce que le vrai salut 
Pourrait venir de toi 
Si t’opposes un refus 
Si tu fais d’autres choix 
Devoir, pour agir vite 
De désobéissance
 
Laisse donc ton libre arbitre 
Libérer ta conscience.
 
Catherine maman de deux fils détenus et présidente de l’ARPPI
(Association pour le Respect des Proches de Personnes Incarcérées)

Dimanche 18/01/2009


Au Petit Gymnase, la première de Sancho. C'est vraiment un super concert,
à découvrir pour ceux qui ne l'ont pas encore vu.
Il est plein d'humour sur scène et dans ses textes. Seul à la guitare,
il est plein de talent ce garçon !
Encore BRAVO SANCHO mon ami !
Vous pouvez le retrouver  tous les dimanches au Petit Gymnase à 19 h jusqu'à 20 h 30.

Samedi 17/01/2009




Pour une première c'est une première !
Le Théâtre Rutebeuf est vraiment un lieu radieux et chaleureux.
Il ne pourrait d'ailleurs en être autrement avec Emmanuelle Okbi,
ma grande amie et très sympathique directrice.
Début janvier, quand Frangélik m'ont proposé de partager un texte avec eux,
j'ai accepté sans hésiter car travailler avec eux est un vrai bonheur.
Et pour moi, monter sur scène pour la première fois dans ce théâtre fut
une immense joie, car c'est là qu'a commencé mon aventure dans le slam
après la merveilleuse rencontre avec Grand Corps Malade qui est devenu un grand ami depuis.
Pour les trois jours passés au théâtre, pour les répétitions et le concert, je voudrais remercier :
Angélique, Frank, Emmanuelle, Karim, Christophe, Jean-Philippe, Avelino, Benoît, Pierrot,
Dimitri et son équipe pour la vidéo et Mounkid pour les photos et toute l’équipe du Théâtre…
et enfin, M. Gilles Catoire, maire de Clichy, que je rencontre à tous les spectacles auxquels j'assiste.

Voici quelques
photos du concert

Vendredi 16/01/2009


Encore un Olympia plein d'émotion avec le plus grand slameur, Grand Corps Malade.
Des applaudissements par 2 000 personnes. C'était un grand bonheur !
Et à la fin quand le public a brandi des feuilles où il était écrit "MERCI",
j'ai eu des frissons d'émotion. Il mérite tellement cette reconnaissance.
C'était une merveilleuse soirée.
Et Elise Oudin Gilles qui est venue chanter, j'en suis restée sans voix.
Ensuite, j'ai rejoins difficilement les loges,
car apparemment il faut des passes.
Mais à L'Olympia, on va commencer à me connaître... 
Et là, j'ai eu le plaisir de croiser Guy Bedos,
cet humoriste dont j'apprécie tellement l'esprit.
Dommage, je n'ai pas eu le temps de figer l'instant sur une photo,
mais les meilleurs souvenirs sont dans la tête !